SAMSARA
De Véronique Mériadec et Ugo Pérac
 
 
Est-ce pour Jade, un jour comme les autres ? Oui sans doute. Peut-être même, plus beau que les autres puis-ce c’est aujourd’hui l’anniversaire d’Irène DURGA sa chère maman.
 
Cette jeune femme bien dans sa peau, pleine d’énergie et d’enthousiasme est aussi, ce qui ne gâte rien, une artiste. D’ailleurs, elle a réalisé une sculpture d’inspiration indienne, qu’elle va offrir à sa mère.
 
Rapidement préparée, Jade enfourche sa moto, le cœur léger, dans l’insouciance de ses 25 ans. Et pourquoi, en serait-il autrement ? La vie est belle, ce n’est pas le fait d’avoir laisser choir sa tartine côté beurre, ni d’être passée, cinq minutes plus tôt sous une échelle qui va la contrarier.
 
Jade se faufile dans la circulation le sourire aux lèvres, peut-être pense-elle à cet oiseau chantant sur le bord de sa fenêtre ce matin ?
 
Elle traverse le grand pont de la ville, ça signifie qu’elle est bientôt arrivée chez sa mère…
 
Jade stationne sa moto. Tiens, c’est curieux ! Ce n’est pas ici qu’elle a rendez-vous et pourquoi fait-il nuit ? Que fait son père ici ? Et puis, il y a cet hindou, énigmatique mais aimable. Jade semble perdue, désemparée !
 
L’endroit est somptueux. Tout y invite à la sérénité à l’apaisement. Qu’est-ce que tout cela signifie ?
 
Jade, au bout d’un certain temps, se sent curieusement en confiance. Grâce aux soins délicats de son hôte, elle se détend, se laisse aller irrésistiblement dans les profondeurs d’un bien-être mystérieux et
absolu. L’homme est penché sur elle. Soudain, elle a mal, elle hurle. Mais où est-elle ? Que lui arrive-t-il
? Elle commence à comprendre une autre histoire.