VOTRE CORPS ME SUFFIRA
De Véronique MERIADEC et Ugo PERAC
 
Bruno le baroudeur, Géna la femme "comme il faut", Bertrand l'homme marié, aucun de ces trois là n'osera répondre au clin d'oeil que le destin leur lance un jour comme les autres ou tout aurait pu basculer
 
Ils ne vont pas plus avant sur le mystérieux sentier qui s'offre à eux au détour de leur existance programmée, bien organisée, bien tracée. Pourtant, irrésistiblement, ils sont attirés, aspirés, bouleversés par cette rencontre qu'ils avaient, mille fois, espéré, appelé, fantasmé. Soudain "il, elle" est là, tout près, tout contre leur coeur, il suffit de se laisser emmener par la main pour vivre cet Amour, évident, immédiat, providentiel que la terre entière désespère d'atteindre un jour.
 
Lâcheté? Education? Morale? Opprobre? Confort? Peur? Quelque chose au dernier moment les retient. Faire basculer en un instant le cour de leur vie, ils ne peuvent pas ou ils ne veulent pas. Bien sûr que choisir, c'est renoncer.
 
Pourtant le message d'un mystérieux homme noir, veut les éclairer, mais il ne pénètre pas leurs consciences.
 
Finalement la raison aura-t-elle raison du coeur? La réponse leur sera donnée lors de l'ultime bal, de l'ultime jour, sur les rives d'une plage improbable dormant face à la mer; symbole des motivations secrètes et inconnues de l'inconscient et allégorie du passage de la vie à la mort.
A moins que cette cicatrice jamais refermée n'ait porté en elle, chaque heure de chaque jour la réponse à cette question.
 
Et vous ? Et moi ? Irons-nous au même bal ?